bonheur

Une directrice d’école me confiait récemment qu’elle était frappée de constater que la plus grande détresse qu’elle observe chez les parents n’est pas celle qui est liée aux mauvais résultats scolaires. C’est celle qui résulte de voir la solitude de leur enfant dans la cour, au fait qu’il n’ait pas de copains ou encore qu’il ne soit pas invité lors des anniversaires.

Alors oui, une tête bien pleine, un bon sens critique et de l’analyse, des diplômes plein la poche, ça aide…à obtenir le premier emploi.

Une tête pleine ne suffit pas !

Or, pour s’épanouir et progresser dans sa vie  sociale et professionnelle, il faut dès la cour de récréation, faire appel à d’autres compétences qui ne sont pas académiques mais plutôt personnelles et humaines.  Elles doivent nous permettre de relever les challenges suivants, qui sont quotidiens dans le monde du travail (et familial)  :

  • gérer les conflits
  • s’adapter à la société
  • résister à la pression sociale
  • être assertif et se positionner
  • gérer ses émotions
  • avoir une haute estime de soi
  • travailler en équipe
  • développer son leadership

Ces compétences, qu’on appelle intelligence émotionnelle et relationnelle (IE/IR) ne sont pas inscrites dans les programmes scolaires. Il serait pourtant urgent de penser à les y inclure…

Pour une éducation émotionnelle

Michel Claeys Bouuaert,  psychothérapeute et formateur, auteur de  « Pratique de l’éducation émotionnelle », rappelle le nombre de fois où il s’est dit en consultation : « Cette personne ne connaît même pas le B.A.BA des notions fondamentales du bien-être. Qu’a-t-elle donc appris à l’école ? A compter, à lire, à écrire ? Peut-être, mais les apprentissages essentiels liés à la gestion de son être intérieur, de la communication, de la relation à l’autre, rien ! Ou si peu…(…)

Notre civilisation contemporaine se soucie de former des êtres capables de lire un journal, de gagner de l’argent, de voter et de consommer (…), mais elle a négligé jusqu’à présent le domaine de l’éducation émotionnelle et relationnelle. (…). »

L’éducation émotionnelle est le parcours d’apprentissage que doit accomplir chaque être humain afin de développer les compétences relationnelles, communicationnelles et comportementales qui vont permettre à son existence de s’intégrer avec harmonie, créativité, succès et bonheur au sein de la communauté humaine.

Nous, parents et éducateurs, découvrons pour nous-mêmes souvent sur le tard ces compétences de savoir-être : ne faisons pas perdre de temps à nos enfants et permettons-leur d’acquérir ces outils d’épanouissement plus tôt !

Ouverture d'un atelier philo en mars pour les petits, consultez l'agenda. Et bientôt, ouverture d'un atelier d'éducation émotionnelle pour les ados !
Publicités